Autre

Financement de la lune de miel : de bon goût ou de mauvais goût ?

Financement de la lune de miel : de bon goût ou de mauvais goût ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Est-il correct de s'inscrire à R & R?

Mariages - ils sont émotifs, ils sont romantiques, et avouons-le, ils sont chers.

Ce n'est un secret pour personne que les mariages peuvent facilement faire sauter la banque, à moins que s'enfuir ou simplement descendre à l'hôtel de ville pour une pause déjeuner est la célébration de choix. Même pas avoir un mariage à destination allégera la charge de nos jours. Après la réception, les fleurs, le photographe, la limousine et les autres bateaux de la liste, il y a la lune de miel.

Ah, la lune de miel - où le bonheur conjugal peut en fait commencer par un peu de détente. Devinez quoi? C'est aussi cher. Ergo, quelqu'un a pensé qu'il serait sage de renoncer à la route nuptiale traditionnelle consistant à s'inscrire pour des casseroles, des poêles et suffisamment de porcelaine pour divertir une petite armée et de s'inscrire à la place pour la lune de miel. Oui, il est désormais possible de s'inscrire à des cours de fabrication de tequila à Cabo ou à un dîner dans un fabuleux bistrot à Paris - il suffit de les ajouter au fonds.

Divers sites Web tels que Mr and Mrs Smith, Buy-Our-Honeymoon et Honeyfund permettent que cela se produise. Les invités peuvent simplement donner autant qu'ils le souhaitent et le désigner pour une activité entière, couvrir une partie d'une activité ou simplement ajouter à la pile de dépenses. Envie d'être vraiment chic ? Faites-en une lune de miel Disney et demandez à votre famille et à vos amis de contribuer aux brunchs des personnages, aux dîners Epcot ou aux classiques comme les oreilles des mariés Mickey Mouse.

OK, maintenant que nous avons lancé l'idée, qu'en pensez-vous ? De mauvais goût ou de bon goût ? Préférez-vous un mixeur Cuisinart en bleu Tiffany ou un repas de rêve avec vue sur le Grand Canyon ? Dites le nous dans les commentaires!


Les jeunes mariés du millénaire veulent juste que vous les venmo en espèces

Joseph Quijano en avait marre de courir à la banque chaque fois qu'un ami s'attachait.

«Nous avons assisté à de nombreux mariages au fil des ans et nous donnions de l'argent à nos amis. Cela devenait pénible », a déclaré le DJ et responsable des événements de 28 ans à The Post.

Ainsi, lorsque lui et sa désormais épouse, Shannon, ont planifié leur mariage, ils ont décidé de faciliter les choses pour leurs invités.

"Tout le monde dans notre groupe d'âge utilise Venmo", explique Quijano, qui vit à San Diego. "Nous voulions donc leur donner cette option."

Lorsque le couple a créé une page Facebook pour leur fête du 8 septembre, ils ont répertorié un lien vers leur registre de mariage, qui comportait une option de don en espèces – ainsi que les poignées de leurs comptes Venmo et Cash App.

«À deux semaines du mariage, les gens ont commencé à Venmoing», dit-il. Au total, le couple a reçu environ 500 $ sur l'application de partage d'argent.

Du partage de la note du dîner au paiement du loyer, transférer de l'argent via Venmo ou des applications similaires est devenu une pratique sociale standard. Maintenant, la tendance frappe l'industrie du mariage : en 2018, le site Web de planification de mariage, The Knot, a interrogé 1 337 invités au mariage et a découvert que 2% des personnes interrogées qui ont donné de l'argent lors d'un mariage l'ont fait en utilisant Venmo. Les experts en mariage s'attendent à ce que ce nombre augmente à mesure que de plus en plus de personnes se familiarisent avec cette technologie.

Joseph Quijano et son épouse, Shannon, ont fait de Venmo une option pour offrir des cadeaux en espèces pour leur mariage. Sydney Noëlle

Mais il y a beaucoup d'opposants. «Les personnes âgées», par exemple, pourraient être rebutées par les couples qui partagent leurs informations Venmo avec les invités avant le mariage, explique Rachel Flehinger, co-fondatrice de l'Adulting School à Portland, Maine. Après tout, à l'époque de la pré-application, ce n'est pas comme si les couples annonçaient qu'ils voulaient des chèques ou de l'argent liquide, même s'ils le faisaient.

Répertorier vos informations Venmo, dit Flehinger, "c'est comme du crowdsourcing" pour de l'argent – ​​et elle pense que les presque mariés qui le font ont du "chutzpah".

"C'est facile et pratique, mais il n'y a ni amour ni tradition", convient Jove Meyer, propriétaire et directeur créatif de son entreprise homonyme de conception de mariages et d'événements basée à New York. Bien qu'il ne soit pas personnellement anti-Venmo, Meyer soupçonne que la plate-forme rend le processus de cadeau "transactionnel" pour certains. "Cela perd la magie d'en faire quelque chose de spécial", dit-il.

Cela aurait pu être le cas pour les invités au mariage de Mary Kaltenberg. La boursière postdoctorale en économie de 32 ans à l'Université Brandeis, près de Boston, s'attendait à ce que ses amis apprécient l'option sans argent liquide pour son mariage en août.

« J'ai un groupe d'amis international et nous voulions quelque chose de plus simple pour les personnes à l'étranger », explique Kaltenberg. Elle et son mari, Lucas, ont affiché bien en évidence leurs identifiants Venmo et PayPal sur leur site Web de mariage, ainsi qu'un lien vers un fonds de lune de miel via le registre Zola.

Elle a été surprise lorsque la plupart de ses invités ont choisi de contribuer à leur fonds Zola. "Il [a des frais] au lieu de Venmo, qui est gratuit", dit-elle.

Au moins, elle a eu plus de chance que Josh, un professionnel des relations publiques de 24 ans qui a épousé son mari à Manhattan en novembre. Le couple ne s'est pas inscrit pour recevoir des cadeaux ni n'a répertorié ses comptes Venmo, mais «neuf personnes nous ont donné une carte le jour même et ont dit qu'elles nous appelaient Venmo», dit-il. Un ami a même signé sa carte : « P.S. Venmo arrive, xo. Mais jusqu'à présent, dit-il, "une seule personne l'a réellement fait".

Steve Clair a utilisé Venmo à plusieurs reprises pour des cadeaux de mariage et les a agrémentés d'émojis adaptés à l'occasion. Avec l'aimable autorisation de Steve Clair

Quant à Steve Clair, un courtier de 33 ans de Williamsburg, l'application a en fait sauvé sa réputation de don.

Lors d'un dîner avec un cousin récemment marié, il a été choqué lorsque le cousin l'a confronté: "Je retiens ça, mais je dois savoir: qu'est-ce que c'est que le cadeau de mariage?"

Ils se sont disputés pendant quelques minutes sur la durée pendant laquelle Clair a dû envoyer un cadeau (il pense que cela fait un an que son cousin n'est pas d'accord). Puis, pour calmer les eaux, Clair a décidé d'agir sur le moment : « Je vais vous l'envoyer tout de suite ! Il a ouvert Venmo, tapé une série d'émojis (homme, femme, cœur, bague, alcool, mariée) et a envoyé 200 $ à l'heureux couple.

Depuis cette sauvegarde de cadeau, il a Venmoed quelques jeunes mariés, dont un autre cousin, Yael Gewant.

"C'était adorable", dit Gewant, qui a 31 ans et vit à Astoria. «Mais je suis démodé, je ne ferais jamais ça personnellement. J'envoie toujours des cartes aux gens.

Pour aider à atténuer la maladresse de l'application, Meyer, qui prévoit des «mariages décontractés pour les couples modernes», y compris Aidy Bryant de «Saturday Night Live», suggère quelques règles de base pour les couples et les invités.

"Je ne suis pas du tout favorable à l'inscription de vos identifiants Venmo ou PayPal sur l'invitation de mariage, car cela devrait se concentrer sur les détails de la célébration, et non sur les cadeaux que le couple espère", a déclaré Meyer. "Je suis cependant favorable à ce qu'il soit répertorié sur une carte de détails distincte dans la suite d'invitations et sur le site Web du mariage." De cette façon, explique-t-il, les gens auront une idée claire de ce que vous espérez.

‘Je suis démodé - personnellement, je ne ferais jamais ça. J'envoie toujours des cartes aux gens.’

Flehinger convient que c'est bien pour les couples fiancés de partager leur poignée Venmo avec les invités. "C'est le nouveau chèque - tant que vous le mettez doucement" et de "manière de bon goût", dit-elle. L'essentiel est de se rappeler que, contrairement à un tarif de taxi ou à une facture d'électricité fractionnés, ces transactions sont des cadeaux, même si elles arrivent de la même manière. "Tant que vous [ne pensez pas que vous avez] droit à quoi que ce soit pour votre mariage, c'est tout à fait acceptable."

Selon le couple, vous voudrez peut-être jumeler votre transaction avec une carte, dit-elle, mais si le couple est plus jeune ou si le mariage est informel, cela pourrait être inutile.

« Venmo est tellement populaire pour les jeunes », explique Flehinger, qui dit qu'elle panique chaque fois qu'elle doit trouver son chéquier. "Vous mettez une petite note là-dedans, vous mettez vos emojis – c'est en quelque sorte personnel pour la génération plus jeune et plus technique."

Kaltenberg dit qu'elle et son fiancé ont eu de nombreuses discussions sur l'étiquette de la liste de leurs comptes d'applications. Est-ce que cela allait donner l'impression qu'ils mendiaient juste de l'argent ?

«Nous avons eu un grand débat là-dessus, mais à la fin. . . ce n'est pas différent de dire : « Voici 50 $ en espèces », dit-elle. "Je souhaite que les gens l'embrassent."

Le MVP Venmo de son mariage était un de ses amis proches: "Elle est venue me voir au mariage et m'a dit:" Puis-je juste Venmo vous? "Elle l'a fait en temps réel."


Les jeunes mariés du millénaire veulent juste que vous les venmo en espèces

Joseph Quijano en avait marre de courir à la banque chaque fois qu'un ami s'attachait.

«Nous avons assisté à de nombreux mariages au fil des ans et nous donnions de l'argent à nos amis. Cela devenait pénible », a déclaré le DJ et responsable des événements de 28 ans à The Post.

Ainsi, lorsque lui et sa désormais épouse, Shannon, ont planifié leur mariage, ils ont décidé de faciliter les choses pour leurs invités.

"Tout le monde dans notre groupe d'âge utilise Venmo", explique Quijano, qui vit à San Diego. "Nous voulions donc leur donner cette option."

Lorsque le couple a créé une page Facebook pour leur fête du 8 septembre, ils ont répertorié un lien vers leur registre de mariage, qui comportait une option de don en espèces – ainsi que les poignées de leurs comptes Venmo et Cash App.

«À deux semaines du mariage, les gens ont commencé à Venmoing», dit-il. Au total, le couple a reçu environ 500 $ sur l'application de partage d'argent.

Du partage de la note du dîner au paiement du loyer, transférer de l'argent via Venmo ou des applications similaires est devenu une pratique sociale standard. Maintenant, la tendance frappe l'industrie du mariage : en 2018, le site Web de planification de mariage, The Knot, a interrogé 1 337 invités au mariage et a découvert que 2% des personnes interrogées qui ont donné de l'argent lors d'un mariage l'ont fait en utilisant Venmo. Les experts en mariage s'attendent à ce que ce nombre augmente à mesure que de plus en plus de personnes se familiarisent avec cette technologie.

Joseph Quijano et son épouse, Shannon, ont fait de Venmo une option pour offrir des cadeaux en espèces pour leur mariage. Sydney Noëlle

Mais il y a beaucoup d'opposants. «Les personnes âgées», par exemple, pourraient être rebutées par les couples qui partagent leurs informations Venmo avec les invités avant le mariage, explique Rachel Flehinger, co-fondatrice de l'Adulting School à Portland, Maine. Après tout, à l'époque de la pré-application, ce n'est pas comme si les couples annonçaient qu'ils voulaient des chèques ou de l'argent liquide, même s'ils le faisaient.

Répertorier vos informations Venmo, dit Flehinger, "c'est comme du crowdsourcing" pour de l'argent – ​​et elle pense que les presque mariés qui le font ont du "chutzpah".

"C'est facile et pratique, mais il n'y a ni amour ni tradition", convient Jove Meyer, propriétaire et directeur créatif de son entreprise homonyme de conception de mariages et d'événements basée à New York. Bien qu'il ne soit pas personnellement anti-Venmo, Meyer soupçonne que la plate-forme rend le processus de cadeau "transactionnel" pour certains. "Cela perd la magie d'en faire quelque chose de spécial", dit-il.

Cela aurait pu être le cas pour les invités au mariage de Mary Kaltenberg. La boursière postdoctorale en économie de 32 ans à l'Université Brandeis, près de Boston, s'attendait à ce que ses amis apprécient l'option sans argent liquide pour son mariage en août.

« J'ai un groupe d'amis international et nous voulions quelque chose de plus facile pour les personnes à l'étranger », explique Kaltenberg. Elle et son mari, Lucas, ont affiché bien en évidence leurs identifiants Venmo et PayPal sur leur site Web de mariage, ainsi qu'un lien vers un fonds de lune de miel via le registre Zola.

Elle a été surprise lorsque la plupart de ses invités ont choisi de contribuer à leur fonds Zola. "Il [a des frais] au lieu de Venmo, qui est gratuit", dit-elle.

Au moins, elle a eu plus de chance que Josh, un professionnel des relations publiques de 24 ans qui a épousé son mari à Manhattan en novembre. Le couple ne s'est pas inscrit pour recevoir des cadeaux ni n'a répertorié ses comptes Venmo, mais «neuf personnes nous ont donné une carte le jour même et ont dit qu'elles nous appelaient Venmo», dit-il. Un ami a même signé sa carte : « P.S. Venmo arrive, xo. Mais jusqu'à présent, dit-il, "une seule personne l'a réellement fait".

Steve Clair a utilisé Venmo à plusieurs reprises pour des cadeaux de mariage et les a agrémentés d'émojis adaptés à l'occasion. Avec l'aimable autorisation de Steve Clair

Quant à Steve Clair, un courtier de 33 ans de Williamsburg, l'application a en fait sauvé sa réputation de don.

Lors d'un dîner avec un cousin récemment marié, il a été choqué lorsque le cousin l'a confronté: "Je retiens ça, mais je dois savoir: qu'est-ce que c'est que le cadeau de mariage?"

Ils se sont disputés pendant quelques minutes sur la durée pendant laquelle Clair a dû envoyer un cadeau (il pense que cela fait un an que son cousin n'est pas d'accord). Puis, pour calmer les eaux, Clair a décidé d'agir sur le moment : « Je vais vous l'envoyer tout de suite ! Il a ouvert Venmo, tapé une série d'émojis (homme, femme, cœur, bague, alcool, mariée) et a envoyé 200 $ à l'heureux couple.

Depuis cette sauvegarde de cadeau, il a Venmoed quelques jeunes mariés, dont un autre cousin, Yael Gewant.

"C'était adorable", dit Gewant, qui a 31 ans et vit à Astoria. «Mais je suis démodé – personnellement, je ne ferais jamais ça. J'envoie toujours des cartes aux gens.

Pour aider à atténuer la maladresse de l'application, Meyer, qui prévoit des «mariages décontractés pour les couples modernes», y compris Aidy Bryant de «Saturday Night Live», suggère quelques règles de base pour les couples et les invités.

"Je ne suis pas du tout favorable à l'inscription de vos identifiants Venmo ou PayPal sur l'invitation de mariage, car cela devrait se concentrer sur les détails de la célébration, et non sur les cadeaux que le couple espère", a déclaré Meyer. "Je suis cependant favorable à ce qu'il soit répertorié sur une carte de détails distincte dans la suite d'invitations et sur le site Web du mariage." De cette façon, explique-t-il, les gens auront une idée claire de ce que vous espérez.

‘Je suis démodé - personnellement, je ne ferais jamais ça. J'envoie toujours des cartes aux gens.’

Flehinger convient que c'est bien pour les couples fiancés de partager leur poignée Venmo avec les invités. "C'est le nouveau chèque - tant que vous le mettez doucement" et de "manière de bon goût", dit-elle. L'essentiel est de se rappeler que, contrairement à un tarif de taxi ou à une facture d'électricité fractionnés, ces transactions sont des cadeaux, même si elles arrivent de la même manière. "Tant que vous [ne pensez pas que vous avez] droit à quoi que ce soit pour votre mariage, c'est tout à fait acceptable."

Selon le couple, vous voudrez peut-être jumeler votre transaction avec une carte, dit-elle, mais si le couple est plus jeune ou si le mariage est informel, cela peut être inutile.

« Venmo est tellement populaire pour les jeunes », explique Flehinger, qui dit qu'elle panique chaque fois qu'elle doit trouver son chéquier. "Vous mettez une petite note là-dedans, vous mettez vos emojis – c'est en quelque sorte personnel pour la génération plus jeune et plus technique."

Kaltenberg dit qu'elle et son fiancé ont eu de nombreuses discussions sur l'étiquette de répertorier leurs comptes d'applications – cela allait-il avoir l'air de ne faire que mendier de l'argent ?

«Nous avons eu un grand débat là-dessus, mais à la fin. . . ce n'est pas différent de dire : « Voici 50 $ en espèces », dit-elle. "Je souhaite que les gens l'embrassent."

Le MVP Venmo de son mariage était un de ses amis proches: "Elle est venue me voir au mariage et m'a dit:" Puis-je juste Venmo vous? "Elle l'a fait en temps réel."


Les jeunes mariés du millénaire veulent juste que vous les venmo en espèces

Joseph Quijano était fatigué de courir à la banque à chaque fois qu'un ami s'accrochait.

«Nous avons assisté à de nombreux mariages au fil des ans et nous donnions de l'argent à nos amis. Cela devenait pénible », a déclaré le DJ et responsable des événements de 28 ans à The Post.

Ainsi, lorsque lui et sa désormais épouse, Shannon, ont planifié leur mariage, ils ont décidé de faciliter les choses pour leurs invités.

"Tout le monde dans notre groupe d'âge utilise Venmo", explique Quijano, qui vit à San Diego. "Nous voulions donc leur donner cette option."

Lorsque le couple a créé une page Facebook pour leur fête du 8 septembre, ils ont répertorié un lien vers leur registre de mariage, qui comportait une option de don en espèces – ainsi que les poignées de leurs comptes Venmo et Cash App.

«À deux semaines du mariage, les gens ont commencé à Venmoing», dit-il. Au total, le couple a reçu environ 500 $ sur l'application de partage d'argent.

Du partage de la note du dîner au paiement du loyer, transférer de l'argent via Venmo ou des applications similaires est devenu une pratique sociale standard. Maintenant, la tendance frappe l'industrie du mariage : en 2018, le site Web de planification de mariage, The Knot, a interrogé 1 337 invités au mariage et a découvert que 2% des personnes interrogées qui ont donné de l'argent lors d'un mariage l'ont fait en utilisant Venmo. Les experts en mariage s'attendent à ce que ce nombre augmente à mesure que de plus en plus de personnes se familiarisent avec cette technologie.

Joseph Quijano et son épouse, Shannon, ont fait de Venmo une option pour offrir des cadeaux en espèces pour leur mariage. Sydney Noëlle

Mais il y a beaucoup d'opposants. «Les personnes âgées», par exemple, pourraient être rebutées par les couples qui partagent leurs informations Venmo avec les invités avant le mariage, explique Rachel Flehinger, co-fondatrice de l'Adulting School à Portland, Maine. Après tout, à l'époque de la pré-application, ce n'est pas comme si les couples annonçaient qu'ils voulaient des chèques ou de l'argent liquide, même s'ils le faisaient.

Répertorier vos informations Venmo, dit Flehinger, "c'est comme du crowdsourcing" pour de l'argent – ​​et elle pense que les presque mariés qui le font ont du "chutzpah".

"C'est facile et pratique, mais il n'y a ni amour ni tradition", convient Jove Meyer, propriétaire et directeur créatif de son entreprise homonyme de conception de mariages et d'événements basée à New York. Bien qu'il ne soit pas personnellement anti-Venmo, Meyer soupçonne que la plate-forme rend le processus de cadeau "transactionnel" pour certains. "Cela perd la magie d'en faire quelque chose de spécial", dit-il.

Cela aurait pu être le cas pour les invités au mariage de Mary Kaltenberg. La boursière postdoctorale en économie de 32 ans à l'Université Brandeis, près de Boston, s'attendait à ce que ses amis apprécient l'option sans argent liquide pour son mariage en août.

« J'ai un groupe d'amis international et nous voulions quelque chose de plus facile pour les personnes à l'étranger », explique Kaltenberg. Elle et son mari, Lucas, ont affiché bien en évidence leurs identifiants Venmo et PayPal sur leur site Web de mariage, ainsi qu'un lien vers un fonds de lune de miel via le registre Zola.

Elle a été surprise lorsque la plupart de ses invités ont choisi de contribuer à leur fonds Zola. "Il [a des frais] au lieu de Venmo, qui est gratuit", dit-elle.

Au moins, elle a eu plus de chance que Josh, un professionnel des relations publiques de 24 ans qui a épousé son mari à Manhattan en novembre. Le couple ne s'est pas inscrit pour recevoir des cadeaux ni n'a répertorié ses comptes Venmo, mais «neuf personnes nous ont donné une carte le jour même et ont dit qu'elles nous appelaient Venmo», dit-il. Un ami a même signé sa carte : « P.S. Venmo arrive, xo. Mais jusqu'à présent, dit-il, "une seule personne l'a réellement fait".

Steve Clair a utilisé Venmo à plusieurs reprises pour des cadeaux de mariage et les a agrémentés d'émojis adaptés à l'occasion. Avec l'aimable autorisation de Steve Clair

Quant à Steve Clair, un courtier de 33 ans de Williamsburg, l'application a en fait sauvé sa réputation de don.

Lors d'un dîner avec un cousin récemment marié, il a été choqué lorsque le cousin l'a confronté: "Je retiens ça, mais je dois savoir: qu'est-ce que c'est que le cadeau de mariage?"

Ils se sont disputés pendant quelques minutes sur la durée pendant laquelle Clair a dû envoyer un cadeau (il pense que cela fait un an que son cousin n'est pas d'accord). Puis, pour calmer les eaux, Clair a décidé d'agir sur le moment : « Je vais vous l'envoyer tout de suite ! Il a ouvert Venmo, tapé une série d'émojis (homme, femme, cœur, bague, alcool, mariée) et a envoyé 200 $ à l'heureux couple.

Depuis cette sauvegarde de cadeau, il a Venmoed quelques jeunes mariés, dont un autre cousin, Yael Gewant.

"C'était adorable", dit Gewant, qui a 31 ans et vit à Astoria. «Mais je suis démodé – personnellement, je ne ferais jamais ça. J'envoie toujours des cartes aux gens.

Pour aider à atténuer la maladresse de l'application, Meyer, qui prévoit des «mariages décontractés pour les couples modernes», y compris Aidy Bryant de «Saturday Night Live», suggère quelques règles de base pour les couples et les invités.

"Je ne suis pas du tout favorable à l'inscription de vos identifiants Venmo ou PayPal sur l'invitation de mariage, car cela devrait se concentrer sur les détails de la célébration, et non sur les cadeaux que le couple espère", a déclaré Meyer. "Je suis cependant favorable à ce qu'il soit répertorié sur une carte de détails distincte dans la suite d'invitations et sur le site Web du mariage." De cette façon, explique-t-il, les gens auront une idée claire de ce que vous espérez.

‘Je suis démodé, je ne ferais jamais ça personnellement. J'envoie toujours des cartes aux gens.’

Flehinger convient que c'est bien pour les couples fiancés de partager leur poignée Venmo avec les invités. "C'est le nouveau chèque - tant que vous le mettez doucement" et de "manière de bon goût", dit-elle. L'essentiel est de se rappeler que, contrairement à un tarif de taxi ou à une facture d'électricité fractionnés, ces transactions sont des cadeaux, même si elles arrivent de la même manière. "Tant que vous [ne pensez pas que vous avez] droit à quoi que ce soit pour votre mariage, c'est tout à fait acceptable."

Selon le couple, vous voudrez peut-être jumeler votre transaction avec une carte, dit-elle, mais si le couple est plus jeune ou si le mariage est informel, cela peut être inutile.

« Venmo est tellement populaire pour les jeunes », explique Flehinger, qui dit qu'elle panique chaque fois qu'elle doit trouver son chéquier. "Vous mettez une petite note là-dedans, vous mettez vos emojis – c'est en quelque sorte personnel pour la génération plus jeune et plus technique."

Kaltenberg dit qu'elle et son fiancé ont eu de nombreuses discussions sur l'étiquette de la liste de leurs comptes d'applications. Est-ce que cela allait donner l'impression qu'ils mendiaient juste de l'argent ?

«Nous avons eu un grand débat là-dessus, mais à la fin. . . ce n'est pas différent de dire : « Voici 50 $ en espèces », dit-elle. "Je souhaite que les gens l'embrassent."

Le MVP Venmo de son mariage était un de ses amis proches: "Elle est venue me voir au mariage et m'a dit:" Puis-je juste Venmo vous? "Elle l'a fait en temps réel."


Les jeunes mariés du millénaire veulent juste que vous les venmo en espèces

Joseph Quijano était fatigué de courir à la banque à chaque fois qu'un ami s'accrochait.

«Nous avons assisté à de nombreux mariages au fil des ans et nous donnions de l'argent à nos amis. Cela devenait pénible », a déclaré le DJ et responsable des événements de 28 ans à The Post.

Ainsi, lorsque lui et sa désormais épouse, Shannon, ont planifié leur mariage, ils ont décidé de faciliter les choses pour leurs invités.

"Tout le monde dans notre groupe d'âge utilise Venmo", explique Quijano, qui vit à San Diego. "Nous voulions donc leur donner cette option."

Lorsque le couple a créé une page Facebook pour leur fête du 8 septembre, ils ont répertorié un lien vers leur registre de mariage, qui comportait une option de don en espèces – ainsi que les poignées de leurs comptes Venmo et Cash App.

«À deux semaines du mariage, les gens ont commencé à Venmoing», dit-il. Au total, le couple a reçu environ 500 $ sur l'application de partage d'argent.

Du partage de la note du dîner au paiement du loyer, transférer de l'argent via Venmo ou des applications similaires est devenu une pratique sociale standard. Maintenant, la tendance frappe l'industrie du mariage : en 2018, le site Web de planification de mariage, The Knot, a interrogé 1 337 invités au mariage et a découvert que 2% des personnes interrogées qui ont donné de l'argent lors d'un mariage l'ont fait en utilisant Venmo. Les experts en mariage s'attendent à ce que ce nombre augmente à mesure que de plus en plus de personnes se familiarisent avec cette technologie.

Joseph Quijano et son épouse, Shannon, ont fait de Venmo une option pour offrir des cadeaux en espèces pour leur mariage. Sydney Noëlle

Mais il y a beaucoup d'opposants. «Les personnes âgées», par exemple, pourraient être rebutées par les couples qui partagent leurs informations Venmo avec les invités avant le mariage, explique Rachel Flehinger, co-fondatrice de l'Adulting School à Portland, Maine. Après tout, à l'époque de la pré-application, ce n'est pas comme si les couples annonçaient qu'ils voulaient des chèques ou de l'argent liquide, même s'ils le faisaient.

Répertorier vos informations Venmo, dit Flehinger, "c'est comme du crowdsourcing" pour de l'argent – ​​et elle pense que les presque mariés qui le font ont du "chutzpah".

"C'est facile et pratique, mais il n'y a ni amour ni tradition", convient Jove Meyer, propriétaire et directeur créatif de son entreprise homonyme de conception de mariages et d'événements basée à New York. Bien qu'il ne soit pas personnellement anti-Venmo, Meyer soupçonne que la plate-forme rend le processus de cadeau "transactionnel" pour certains. "Cela perd la magie d'en faire quelque chose de spécial", dit-il.

Cela aurait pu être le cas pour les invités au mariage de Mary Kaltenberg. La boursière postdoctorale en économie de 32 ans à l'Université Brandeis, près de Boston, s'attendait à ce que ses amis apprécient l'option sans argent liquide pour son mariage en août.

« J'ai un groupe d'amis international et nous voulions quelque chose de plus facile pour les personnes à l'étranger », explique Kaltenberg. Elle et son mari, Lucas, ont affiché bien en évidence leurs identifiants Venmo et PayPal sur leur site Web de mariage, ainsi qu'un lien vers un fonds de lune de miel via le registre Zola.

Elle a été surprise lorsque la plupart de ses invités ont choisi de contribuer à leur fonds Zola. "Il [a des frais] au lieu de Venmo, qui est gratuit", dit-elle.

Au moins, elle a eu plus de chance que Josh, un professionnel des relations publiques de 24 ans qui a épousé son mari à Manhattan en novembre. Le couple ne s'est pas inscrit pour recevoir des cadeaux ni n'a répertorié ses comptes Venmo, mais «neuf personnes nous ont donné une carte le jour même et ont dit qu'elles nous appelaient Venmo», dit-il. Un ami a même signé sa carte : « P.S. Venmo arrive, xo. Mais jusqu'à présent, dit-il, "une seule personne l'a réellement fait".

Steve Clair a utilisé Venmo à plusieurs reprises pour des cadeaux de mariage et les a agrémentés d'émojis adaptés à l'occasion. Avec l'aimable autorisation de Steve Clair

Quant à Steve Clair, un courtier de 33 ans de Williamsburg, l'application a en fait sauvé sa réputation de don.

Lors d'un dîner avec un cousin récemment marié, il a été choqué lorsque le cousin l'a confronté: "Je retiens ça, mais je dois savoir: qu'est-ce que c'est que le cadeau de mariage?"

Ils se sont disputés pendant quelques minutes sur la durée pendant laquelle Clair a dû envoyer un cadeau (il pense que cela fait un an que son cousin n'est pas d'accord). Puis, pour calmer les eaux, Clair a décidé d'agir sur le moment : « Je vous l'envoie tout de suite ! Il a ouvert Venmo, tapé une série d'émojis (homme, femme, cœur, bague, alcool, mariée) et a envoyé 200 $ à l'heureux couple.

Depuis cette sauvegarde de cadeau, il a Venmoed quelques jeunes mariés, dont un autre cousin, Yael Gewant.

"C'était adorable", dit Gewant, qui a 31 ans et vit à Astoria. «Mais je suis démodé, je ne ferais jamais ça personnellement. J'envoie toujours des cartes aux gens.

Pour aider à atténuer la maladresse de l'application, Meyer, qui prévoit des «mariages décontractés pour les couples modernes», y compris Aidy Bryant de «Saturday Night Live», suggère quelques règles de base pour les couples et les invités.

"Je ne suis pas du tout favorable à l'inscription de vos identifiants Venmo ou PayPal sur l'invitation de mariage, car cela devrait se concentrer sur les détails de la célébration, et non sur les cadeaux que le couple espère", a déclaré Meyer. "Je suis cependant favorable à ce qu'il soit répertorié sur une carte de détails distincte dans la suite d'invitations et sur le site Web du mariage." De cette façon, explique-t-il, les gens auront une idée claire de ce que vous espérez.

‘Je suis démodé, je ne ferais jamais ça personnellement. J'envoie toujours des cartes aux gens.’

Flehinger convient que c'est bien pour les couples fiancés de partager leur poignée Venmo avec les invités. "C'est le nouveau chèque - tant que vous le mettez doucement" et de "manière de bon goût", dit-elle. L'essentiel est de se rappeler que, contrairement à un tarif de taxi ou à une facture d'électricité fractionnés, ces transactions sont des cadeaux, même si elles arrivent de la même manière. "Tant que vous [ne pensez pas que vous avez] droit à quoi que ce soit pour votre mariage, c'est tout à fait acceptable."

Selon le couple, vous voudrez peut-être jumeler votre transaction avec une carte, dit-elle, mais si le couple est plus jeune ou si le mariage est informel, cela peut être inutile.

« Venmo est tellement populaire chez les plus jeunes », explique Flehinger, qui dit qu'elle panique chaque fois qu'elle doit trouver son chéquier. "Vous mettez une petite note là-dedans, vous mettez vos emojis – c'est en quelque sorte personnel pour la génération plus jeune et plus technique."

Kaltenberg dit qu'elle et son fiancé ont eu de nombreuses discussions sur l'étiquette de la liste de leurs comptes d'applications. Est-ce que cela allait donner l'impression qu'ils mendiaient juste de l'argent ?

«Nous avons eu un grand débat là-dessus, mais à la fin. . . ce n'est pas différent de dire : « Voici 50 $ en espèces », dit-elle. "Je souhaite que les gens l'embrassent."

Le MVP Venmo de son mariage était un de ses amis proches: "Elle est venue me voir au mariage et m'a dit:" Puis-je juste Venmo vous? "Elle l'a fait en temps réel."


Les jeunes mariés du millénaire veulent juste que vous les venmo en espèces

Joseph Quijano en avait marre de courir à la banque chaque fois qu'un ami s'attachait.

«Nous avons assisté à de nombreux mariages au fil des ans et nous donnions de l'argent à nos amis. Cela devenait pénible », a déclaré le DJ et responsable des événements de 28 ans à The Post.

Ainsi, lorsque lui et sa désormais épouse, Shannon, ont planifié leur mariage, ils ont décidé de faciliter les choses pour leurs invités.

"Tout le monde dans notre groupe d'âge utilise Venmo", explique Quijano, qui vit à San Diego. "Nous voulions donc leur donner cette option."

Lorsque le couple a créé une page Facebook pour leur fête du 8 septembre, ils ont répertorié un lien vers leur registre de mariage, qui comportait une option de don en espèces – ainsi que les poignées de leurs comptes Venmo et Cash App.

«À deux semaines du mariage, les gens ont commencé à Venmoing», dit-il. Au total, le couple a reçu environ 500 $ sur l'application de partage d'argent.

Du partage de la note du dîner au paiement du loyer, transférer de l'argent via Venmo ou des applications similaires est devenu une pratique sociale standard. Maintenant, la tendance frappe l'industrie du mariage : en 2018, le site Web de planification de mariage, The Knot, a interrogé 1 337 invités au mariage et a découvert que 2% des personnes interrogées qui ont donné de l'argent lors d'un mariage l'ont fait en utilisant Venmo. Les experts en mariage s'attendent à ce que ce nombre augmente à mesure que de plus en plus de personnes se familiarisent avec cette technologie.

Joseph Quijano et son épouse, Shannon, ont fait de Venmo une option pour offrir des cadeaux en espèces pour leur mariage. Sydney Noëlle

Mais il y a beaucoup d'opposants. «Les personnes âgées», par exemple, pourraient être rebutées par les couples qui partagent leurs informations Venmo avec les invités avant le mariage, explique Rachel Flehinger, co-fondatrice de l'Adulting School à Portland, Maine. Après tout, à l'époque de la pré-application, ce n'est pas comme si les couples annonçaient qu'ils voulaient des chèques ou de l'argent liquide, même s'ils le faisaient.

Répertorier vos informations Venmo, dit Flehinger, "c'est comme du crowdsourcing" pour de l'argent – ​​et elle pense que les presque mariés qui le font ont du "chutzpah".

"C'est facile et pratique, mais il n'y a ni amour ni tradition", convient Jove Meyer, propriétaire et directeur créatif de son entreprise homonyme de conception de mariages et d'événements basée à New York. Bien qu'il ne soit pas personnellement anti-Venmo, Meyer soupçonne que la plate-forme rend le processus de cadeau "transactionnel" pour certains. "Cela perd la magie d'en faire quelque chose de spécial", dit-il.

Cela aurait pu être le cas pour les invités au mariage de Mary Kaltenberg. La boursière postdoctorale en économie de 32 ans à l'Université Brandeis, près de Boston, s'attendait à ce que ses amis apprécient l'option sans argent liquide pour son mariage en août.

« J'ai un groupe d'amis international et nous voulions quelque chose de plus facile pour les personnes à l'étranger », explique Kaltenberg. Elle et son mari, Lucas, ont affiché bien en évidence leurs identifiants Venmo et PayPal sur leur site Web de mariage, ainsi qu'un lien vers un fonds de lune de miel via le registre Zola.

Elle a été surprise lorsque la plupart de ses invités ont choisi de contribuer à leur fonds Zola. “It [has fees,] instead of Venmo, which is free,” she says.

At least she had better luck than Josh, a 24-year-old PR professional who married his husband in Manhattan in November. The couple didn’t register for gifts or list their Venmo accounts, but “nine people gave us a card the day of and said they were Venmoing us,” he says. One friend even signed their card: “P.S. Venmo coming, xo.” But so far, he says, “just one person actually did it.”

Steve Clair has used Venmo several times for wedding gifts — and embellished them with occasion-appropriate emojis. Courtesy of Steve Clair

As for Steve Clair, a 33-year-old broker from Williamsburg, the app has actually rescued his gifting reputation.

At dinner with a recently married cousin, he was shocked when the cousin confronted him: “I’ve been holding this in, but I gotta know: What’s with the no wedding gift?”

They bickered for a few minutes about how long Clair had to send a gift (he thinks it’s a year his cousin disagreed). Then, to calm the waters, Clair decided to take action in the moment: “I’ll send it to you right now!” He opened up Venmo, typed in a string of emojis (man, woman, heart, ring, alcohol, bride) and sent the happy couple $200.

Since that gifting save, he’s Venmoed a few newlyweds, including another cousin, Yael Gewant.

“It was adorable,” says Gewant, who’s 31 and lives in Astoria. “But I’m old-fashioned — I would personally never do this. I still send people cards.”

To help smooth over the app awkwardness, Meyer, who plans “laid-back weddings for modern couples” including “Saturday Night Live’s” Aidy Bryant, suggests a few ground rules for both couples and guests.

“I am not at all in favor of listing your Venmo or PayPal handles on the actual wedding invitation, as that should focus on the details of the celebration, not the gifts the couple is hoping for,” Meyer says. “I am in favor, however, of having it listed on a separate details card in the invitation suite, and on the wedding website.” That way, he explains, people will have a clear sense of what you’re hoping for.

‘I’m old fashioned — I would personally never do this. I still send people cards.’

Flehinger agrees that it’s fine for engaged couples to share their Venmo handle with guests. “It’s the new check — as long as you put it gently” and in a “tasteful manner,” she says. The key is to remember that, unlike a split cab fare or electricity bill, these transactions are gifts — even if they arrive the same way. “As long as you [don’t think you’re] entitled to anything for your wedding, it’s totally acceptable.”

Depending on the couple, you might want to pair your transaction with a card, she says — but if the couple is younger, or the wedding is informal, that might be unnecessary.

“Venmo is so mainstream for younger people,” says Flehinger, who says she flies into a panic whenever she has to find her checkbook. “You put a little note in there, you put your emojis — that’s sort of personal for the younger, more techy generation.”

Kaltenberg says she and her fiancé had numerous talks about the etiquette of listing their app accounts — was it going to look like they were just begging for money?

“We had some big debate on it, but in the end . . . it’s no different than saying, ‘Here’s $50 cash,’ ” she says. “I wish people would embrace it.”

The Venmo MVP of her wedding was a close friend of hers: “She came right up to me at the wedding and said, ‘Can I just Venmo you?’ and did it in real time.”


Millennial newlyweds just want you to Venmo them cash

Joseph Quijano was tired of running to the bank every time a friend got hitched.

“We’ve attended a lot of weddings over the years, and we’d give our friends cash. It was becoming a pain,” the 28-year-old DJ and events manager tells The Post.

So when he and his now-wife, Shannon, planned their wedding, they decided to make things easier for their guests.

“Everyone in our age group uses Venmo,” says Quijano, who lives in San Diego. “So we wanted to give them that option.”

When the couple made a Facebook page for their Sept. 8 bash, they listed a link to their wedding registry, which had a cash-donation option — plus the handles to their Venmo and Cash App accounts.

“Two weeks out from the wedding, people started Venmoing,” he says. In total, the couple received about $500 on the cash-sharing app.

From splitting the dinner bill to paying rent, wiring money through Venmo or similar apps has become a standard social practice. Now, the trend’s hitting the wedding industry: In 2018, wedding-planning website the Knot surveyed 1,337 wedding guests, and found that 2 percent of respondents who gave cash at a wedding did so using Venmo. Wedding experts expect that number to grow as more people become comfortable with that technology.

Joseph Quijano and his bride, Shannon, made Venmo an option for cash gift-giving for their wedding. Sydney Noelle

But there are plenty of naysayers. “Older people,” for example, might be put off by couples who share their Venmo information with guests before the wedding, says Rachel Flehinger, co-founder of the Adulting School in Portland, Maine. After all, in the pre-app days, it’s not like couples would announce that they wanted checks or cash — even if they did.

Listing your Venmo information, says Flehinger, “is like crowdsourcing” for cash — and she thinks nearlyweds who do it have “chutzpah.”

“It’s easy and convenient, but there’s no love or tradition,” agrees Jove Meyer, owner and creative director of his namesake New York City-based wedding- and events-design firm. While he’s not personally anti-Venmo, Meyer suspects that the platform makes the gifting process feel “transactional” for some. “It loses the magic of making it something special,” he says.

That might have been the case for Mary Kaltenberg’s wedding guests. The 32-year-old economics postdoctoral fellow at Brandeis University, near Boston, expected her friends to appreciate the cashless option for her August wedding.

“I have an international friend group, and we wanted something easier for people out of the country,” says Kaltenberg. She and her now-husband, Lucas, prominently displayed their Venmo and PayPal handles on their wedding website, alongside a link to a honeymoon fund via the registry Zola.

She was surprised when most of her guests opted to contribute to their Zola fund. “It [has fees,] instead of Venmo, which is free,” she says.

At least she had better luck than Josh, a 24-year-old PR professional who married his husband in Manhattan in November. The couple didn’t register for gifts or list their Venmo accounts, but “nine people gave us a card the day of and said they were Venmoing us,” he says. One friend even signed their card: “P.S. Venmo coming, xo.” But so far, he says, “just one person actually did it.”

Steve Clair has used Venmo several times for wedding gifts — and embellished them with occasion-appropriate emojis. Courtesy of Steve Clair

As for Steve Clair, a 33-year-old broker from Williamsburg, the app has actually rescued his gifting reputation.

At dinner with a recently married cousin, he was shocked when the cousin confronted him: “I’ve been holding this in, but I gotta know: What’s with the no wedding gift?”

They bickered for a few minutes about how long Clair had to send a gift (he thinks it’s a year his cousin disagreed). Then, to calm the waters, Clair decided to take action in the moment: “I’ll send it to you right now!” He opened up Venmo, typed in a string of emojis (man, woman, heart, ring, alcohol, bride) and sent the happy couple $200.

Since that gifting save, he’s Venmoed a few newlyweds, including another cousin, Yael Gewant.

“It was adorable,” says Gewant, who’s 31 and lives in Astoria. “But I’m old-fashioned — I would personally never do this. I still send people cards.”

To help smooth over the app awkwardness, Meyer, who plans “laid-back weddings for modern couples” including “Saturday Night Live’s” Aidy Bryant, suggests a few ground rules for both couples and guests.

“I am not at all in favor of listing your Venmo or PayPal handles on the actual wedding invitation, as that should focus on the details of the celebration, not the gifts the couple is hoping for,” Meyer says. “I am in favor, however, of having it listed on a separate details card in the invitation suite, and on the wedding website.” That way, he explains, people will have a clear sense of what you’re hoping for.

‘I’m old fashioned — I would personally never do this. I still send people cards.’

Flehinger agrees that it’s fine for engaged couples to share their Venmo handle with guests. “It’s the new check — as long as you put it gently” and in a “tasteful manner,” she says. The key is to remember that, unlike a split cab fare or electricity bill, these transactions are gifts — even if they arrive the same way. “As long as you [don’t think you’re] entitled to anything for your wedding, it’s totally acceptable.”

Depending on the couple, you might want to pair your transaction with a card, she says — but if the couple is younger, or the wedding is informal, that might be unnecessary.

“Venmo is so mainstream for younger people,” says Flehinger, who says she flies into a panic whenever she has to find her checkbook. “You put a little note in there, you put your emojis — that’s sort of personal for the younger, more techy generation.”

Kaltenberg says she and her fiancé had numerous talks about the etiquette of listing their app accounts — was it going to look like they were just begging for money?

“We had some big debate on it, but in the end . . . it’s no different than saying, ‘Here’s $50 cash,’ ” she says. “I wish people would embrace it.”

The Venmo MVP of her wedding was a close friend of hers: “She came right up to me at the wedding and said, ‘Can I just Venmo you?’ and did it in real time.”


Millennial newlyweds just want you to Venmo them cash

Joseph Quijano was tired of running to the bank every time a friend got hitched.

“We’ve attended a lot of weddings over the years, and we’d give our friends cash. It was becoming a pain,” the 28-year-old DJ and events manager tells The Post.

So when he and his now-wife, Shannon, planned their wedding, they decided to make things easier for their guests.

“Everyone in our age group uses Venmo,” says Quijano, who lives in San Diego. “So we wanted to give them that option.”

When the couple made a Facebook page for their Sept. 8 bash, they listed a link to their wedding registry, which had a cash-donation option — plus the handles to their Venmo and Cash App accounts.

“Two weeks out from the wedding, people started Venmoing,” he says. In total, the couple received about $500 on the cash-sharing app.

From splitting the dinner bill to paying rent, wiring money through Venmo or similar apps has become a standard social practice. Now, the trend’s hitting the wedding industry: In 2018, wedding-planning website the Knot surveyed 1,337 wedding guests, and found that 2 percent of respondents who gave cash at a wedding did so using Venmo. Wedding experts expect that number to grow as more people become comfortable with that technology.

Joseph Quijano and his bride, Shannon, made Venmo an option for cash gift-giving for their wedding. Sydney Noelle

But there are plenty of naysayers. “Older people,” for example, might be put off by couples who share their Venmo information with guests before the wedding, says Rachel Flehinger, co-founder of the Adulting School in Portland, Maine. After all, in the pre-app days, it’s not like couples would announce that they wanted checks or cash — even if they did.

Listing your Venmo information, says Flehinger, “is like crowdsourcing” for cash — and she thinks nearlyweds who do it have “chutzpah.”

“It’s easy and convenient, but there’s no love or tradition,” agrees Jove Meyer, owner and creative director of his namesake New York City-based wedding- and events-design firm. While he’s not personally anti-Venmo, Meyer suspects that the platform makes the gifting process feel “transactional” for some. “It loses the magic of making it something special,” he says.

That might have been the case for Mary Kaltenberg’s wedding guests. The 32-year-old economics postdoctoral fellow at Brandeis University, near Boston, expected her friends to appreciate the cashless option for her August wedding.

“I have an international friend group, and we wanted something easier for people out of the country,” says Kaltenberg. She and her now-husband, Lucas, prominently displayed their Venmo and PayPal handles on their wedding website, alongside a link to a honeymoon fund via the registry Zola.

She was surprised when most of her guests opted to contribute to their Zola fund. “It [has fees,] instead of Venmo, which is free,” she says.

At least she had better luck than Josh, a 24-year-old PR professional who married his husband in Manhattan in November. The couple didn’t register for gifts or list their Venmo accounts, but “nine people gave us a card the day of and said they were Venmoing us,” he says. One friend even signed their card: “P.S. Venmo coming, xo.” But so far, he says, “just one person actually did it.”

Steve Clair has used Venmo several times for wedding gifts — and embellished them with occasion-appropriate emojis. Courtesy of Steve Clair

As for Steve Clair, a 33-year-old broker from Williamsburg, the app has actually rescued his gifting reputation.

At dinner with a recently married cousin, he was shocked when the cousin confronted him: “I’ve been holding this in, but I gotta know: What’s with the no wedding gift?”

They bickered for a few minutes about how long Clair had to send a gift (he thinks it’s a year his cousin disagreed). Then, to calm the waters, Clair decided to take action in the moment: “I’ll send it to you right now!” He opened up Venmo, typed in a string of emojis (man, woman, heart, ring, alcohol, bride) and sent the happy couple $200.

Since that gifting save, he’s Venmoed a few newlyweds, including another cousin, Yael Gewant.

“It was adorable,” says Gewant, who’s 31 and lives in Astoria. “But I’m old-fashioned — I would personally never do this. I still send people cards.”

To help smooth over the app awkwardness, Meyer, who plans “laid-back weddings for modern couples” including “Saturday Night Live’s” Aidy Bryant, suggests a few ground rules for both couples and guests.

“I am not at all in favor of listing your Venmo or PayPal handles on the actual wedding invitation, as that should focus on the details of the celebration, not the gifts the couple is hoping for,” Meyer says. “I am in favor, however, of having it listed on a separate details card in the invitation suite, and on the wedding website.” That way, he explains, people will have a clear sense of what you’re hoping for.

‘I’m old fashioned — I would personally never do this. I still send people cards.’

Flehinger agrees that it’s fine for engaged couples to share their Venmo handle with guests. “It’s the new check — as long as you put it gently” and in a “tasteful manner,” she says. The key is to remember that, unlike a split cab fare or electricity bill, these transactions are gifts — even if they arrive the same way. “As long as you [don’t think you’re] entitled to anything for your wedding, it’s totally acceptable.”

Depending on the couple, you might want to pair your transaction with a card, she says — but if the couple is younger, or the wedding is informal, that might be unnecessary.

“Venmo is so mainstream for younger people,” says Flehinger, who says she flies into a panic whenever she has to find her checkbook. “You put a little note in there, you put your emojis — that’s sort of personal for the younger, more techy generation.”

Kaltenberg says she and her fiancé had numerous talks about the etiquette of listing their app accounts — was it going to look like they were just begging for money?

“We had some big debate on it, but in the end . . . it’s no different than saying, ‘Here’s $50 cash,’ ” she says. “I wish people would embrace it.”

The Venmo MVP of her wedding was a close friend of hers: “She came right up to me at the wedding and said, ‘Can I just Venmo you?’ and did it in real time.”


Millennial newlyweds just want you to Venmo them cash

Joseph Quijano was tired of running to the bank every time a friend got hitched.

“We’ve attended a lot of weddings over the years, and we’d give our friends cash. It was becoming a pain,” the 28-year-old DJ and events manager tells The Post.

So when he and his now-wife, Shannon, planned their wedding, they decided to make things easier for their guests.

“Everyone in our age group uses Venmo,” says Quijano, who lives in San Diego. “So we wanted to give them that option.”

When the couple made a Facebook page for their Sept. 8 bash, they listed a link to their wedding registry, which had a cash-donation option — plus the handles to their Venmo and Cash App accounts.

“Two weeks out from the wedding, people started Venmoing,” he says. In total, the couple received about $500 on the cash-sharing app.

From splitting the dinner bill to paying rent, wiring money through Venmo or similar apps has become a standard social practice. Now, the trend’s hitting the wedding industry: In 2018, wedding-planning website the Knot surveyed 1,337 wedding guests, and found that 2 percent of respondents who gave cash at a wedding did so using Venmo. Wedding experts expect that number to grow as more people become comfortable with that technology.

Joseph Quijano and his bride, Shannon, made Venmo an option for cash gift-giving for their wedding. Sydney Noelle

But there are plenty of naysayers. “Older people,” for example, might be put off by couples who share their Venmo information with guests before the wedding, says Rachel Flehinger, co-founder of the Adulting School in Portland, Maine. After all, in the pre-app days, it’s not like couples would announce that they wanted checks or cash — even if they did.

Listing your Venmo information, says Flehinger, “is like crowdsourcing” for cash — and she thinks nearlyweds who do it have “chutzpah.”

“It’s easy and convenient, but there’s no love or tradition,” agrees Jove Meyer, owner and creative director of his namesake New York City-based wedding- and events-design firm. While he’s not personally anti-Venmo, Meyer suspects that the platform makes the gifting process feel “transactional” for some. “It loses the magic of making it something special,” he says.

That might have been the case for Mary Kaltenberg’s wedding guests. The 32-year-old economics postdoctoral fellow at Brandeis University, near Boston, expected her friends to appreciate the cashless option for her August wedding.

“I have an international friend group, and we wanted something easier for people out of the country,” says Kaltenberg. She and her now-husband, Lucas, prominently displayed their Venmo and PayPal handles on their wedding website, alongside a link to a honeymoon fund via the registry Zola.

She was surprised when most of her guests opted to contribute to their Zola fund. “It [has fees,] instead of Venmo, which is free,” she says.

At least she had better luck than Josh, a 24-year-old PR professional who married his husband in Manhattan in November. The couple didn’t register for gifts or list their Venmo accounts, but “nine people gave us a card the day of and said they were Venmoing us,” he says. One friend even signed their card: “P.S. Venmo coming, xo.” But so far, he says, “just one person actually did it.”

Steve Clair has used Venmo several times for wedding gifts — and embellished them with occasion-appropriate emojis. Courtesy of Steve Clair

As for Steve Clair, a 33-year-old broker from Williamsburg, the app has actually rescued his gifting reputation.

At dinner with a recently married cousin, he was shocked when the cousin confronted him: “I’ve been holding this in, but I gotta know: What’s with the no wedding gift?”

They bickered for a few minutes about how long Clair had to send a gift (he thinks it’s a year his cousin disagreed). Then, to calm the waters, Clair decided to take action in the moment: “I’ll send it to you right now!” He opened up Venmo, typed in a string of emojis (man, woman, heart, ring, alcohol, bride) and sent the happy couple $200.

Since that gifting save, he’s Venmoed a few newlyweds, including another cousin, Yael Gewant.

“It was adorable,” says Gewant, who’s 31 and lives in Astoria. “But I’m old-fashioned — I would personally never do this. I still send people cards.”

To help smooth over the app awkwardness, Meyer, who plans “laid-back weddings for modern couples” including “Saturday Night Live’s” Aidy Bryant, suggests a few ground rules for both couples and guests.

“I am not at all in favor of listing your Venmo or PayPal handles on the actual wedding invitation, as that should focus on the details of the celebration, not the gifts the couple is hoping for,” Meyer says. “I am in favor, however, of having it listed on a separate details card in the invitation suite, and on the wedding website.” That way, he explains, people will have a clear sense of what you’re hoping for.

‘I’m old fashioned — I would personally never do this. I still send people cards.’

Flehinger agrees that it’s fine for engaged couples to share their Venmo handle with guests. “It’s the new check — as long as you put it gently” and in a “tasteful manner,” she says. The key is to remember that, unlike a split cab fare or electricity bill, these transactions are gifts — even if they arrive the same way. “As long as you [don’t think you’re] entitled to anything for your wedding, it’s totally acceptable.”

Depending on the couple, you might want to pair your transaction with a card, she says — but if the couple is younger, or the wedding is informal, that might be unnecessary.

“Venmo is so mainstream for younger people,” says Flehinger, who says she flies into a panic whenever she has to find her checkbook. “You put a little note in there, you put your emojis — that’s sort of personal for the younger, more techy generation.”

Kaltenberg says she and her fiancé had numerous talks about the etiquette of listing their app accounts — was it going to look like they were just begging for money?

“We had some big debate on it, but in the end . . . it’s no different than saying, ‘Here’s $50 cash,’ ” she says. “I wish people would embrace it.”

The Venmo MVP of her wedding was a close friend of hers: “She came right up to me at the wedding and said, ‘Can I just Venmo you?’ and did it in real time.”


Millennial newlyweds just want you to Venmo them cash

Joseph Quijano was tired of running to the bank every time a friend got hitched.

“We’ve attended a lot of weddings over the years, and we’d give our friends cash. It was becoming a pain,” the 28-year-old DJ and events manager tells The Post.

So when he and his now-wife, Shannon, planned their wedding, they decided to make things easier for their guests.

“Everyone in our age group uses Venmo,” says Quijano, who lives in San Diego. “So we wanted to give them that option.”

When the couple made a Facebook page for their Sept. 8 bash, they listed a link to their wedding registry, which had a cash-donation option — plus the handles to their Venmo and Cash App accounts.

“Two weeks out from the wedding, people started Venmoing,” he says. In total, the couple received about $500 on the cash-sharing app.

From splitting the dinner bill to paying rent, wiring money through Venmo or similar apps has become a standard social practice. Now, the trend’s hitting the wedding industry: In 2018, wedding-planning website the Knot surveyed 1,337 wedding guests, and found that 2 percent of respondents who gave cash at a wedding did so using Venmo. Wedding experts expect that number to grow as more people become comfortable with that technology.

Joseph Quijano and his bride, Shannon, made Venmo an option for cash gift-giving for their wedding. Sydney Noelle

But there are plenty of naysayers. “Older people,” for example, might be put off by couples who share their Venmo information with guests before the wedding, says Rachel Flehinger, co-founder of the Adulting School in Portland, Maine. After all, in the pre-app days, it’s not like couples would announce that they wanted checks or cash — even if they did.

Listing your Venmo information, says Flehinger, “is like crowdsourcing” for cash — and she thinks nearlyweds who do it have “chutzpah.”

“It’s easy and convenient, but there’s no love or tradition,” agrees Jove Meyer, owner and creative director of his namesake New York City-based wedding- and events-design firm. While he’s not personally anti-Venmo, Meyer suspects that the platform makes the gifting process feel “transactional” for some. “It loses the magic of making it something special,” he says.

That might have been the case for Mary Kaltenberg’s wedding guests. The 32-year-old economics postdoctoral fellow at Brandeis University, near Boston, expected her friends to appreciate the cashless option for her August wedding.

“I have an international friend group, and we wanted something easier for people out of the country,” says Kaltenberg. She and her now-husband, Lucas, prominently displayed their Venmo and PayPal handles on their wedding website, alongside a link to a honeymoon fund via the registry Zola.

She was surprised when most of her guests opted to contribute to their Zola fund. “It [has fees,] instead of Venmo, which is free,” she says.

At least she had better luck than Josh, a 24-year-old PR professional who married his husband in Manhattan in November. The couple didn’t register for gifts or list their Venmo accounts, but “nine people gave us a card the day of and said they were Venmoing us,” he says. One friend even signed their card: “P.S. Venmo coming, xo.” But so far, he says, “just one person actually did it.”

Steve Clair has used Venmo several times for wedding gifts — and embellished them with occasion-appropriate emojis. Courtesy of Steve Clair

As for Steve Clair, a 33-year-old broker from Williamsburg, the app has actually rescued his gifting reputation.

At dinner with a recently married cousin, he was shocked when the cousin confronted him: “I’ve been holding this in, but I gotta know: What’s with the no wedding gift?”

They bickered for a few minutes about how long Clair had to send a gift (he thinks it’s a year his cousin disagreed). Then, to calm the waters, Clair decided to take action in the moment: “I’ll send it to you right now!” He opened up Venmo, typed in a string of emojis (man, woman, heart, ring, alcohol, bride) and sent the happy couple $200.

Since that gifting save, he’s Venmoed a few newlyweds, including another cousin, Yael Gewant.

“It was adorable,” says Gewant, who’s 31 and lives in Astoria. “But I’m old-fashioned — I would personally never do this. I still send people cards.”

To help smooth over the app awkwardness, Meyer, who plans “laid-back weddings for modern couples” including “Saturday Night Live’s” Aidy Bryant, suggests a few ground rules for both couples and guests.

“I am not at all in favor of listing your Venmo or PayPal handles on the actual wedding invitation, as that should focus on the details of the celebration, not the gifts the couple is hoping for,” Meyer says. “I am in favor, however, of having it listed on a separate details card in the invitation suite, and on the wedding website.” That way, he explains, people will have a clear sense of what you’re hoping for.

‘I’m old fashioned — I would personally never do this. I still send people cards.’

Flehinger agrees that it’s fine for engaged couples to share their Venmo handle with guests. “It’s the new check — as long as you put it gently” and in a “tasteful manner,” she says. The key is to remember that, unlike a split cab fare or electricity bill, these transactions are gifts — even if they arrive the same way. “As long as you [don’t think you’re] entitled to anything for your wedding, it’s totally acceptable.”

Depending on the couple, you might want to pair your transaction with a card, she says — but if the couple is younger, or the wedding is informal, that might be unnecessary.

“Venmo is so mainstream for younger people,” says Flehinger, who says she flies into a panic whenever she has to find her checkbook. “You put a little note in there, you put your emojis — that’s sort of personal for the younger, more techy generation.”

Kaltenberg says she and her fiancé had numerous talks about the etiquette of listing their app accounts — was it going to look like they were just begging for money?

“We had some big debate on it, but in the end . . . it’s no different than saying, ‘Here’s $50 cash,’ ” she says. “I wish people would embrace it.”

The Venmo MVP of her wedding was a close friend of hers: “She came right up to me at the wedding and said, ‘Can I just Venmo you?’ and did it in real time.”


Millennial newlyweds just want you to Venmo them cash

Joseph Quijano was tired of running to the bank every time a friend got hitched.

“We’ve attended a lot of weddings over the years, and we’d give our friends cash. It was becoming a pain,” the 28-year-old DJ and events manager tells The Post.

So when he and his now-wife, Shannon, planned their wedding, they decided to make things easier for their guests.

“Everyone in our age group uses Venmo,” says Quijano, who lives in San Diego. “So we wanted to give them that option.”

When the couple made a Facebook page for their Sept. 8 bash, they listed a link to their wedding registry, which had a cash-donation option — plus the handles to their Venmo and Cash App accounts.

“Two weeks out from the wedding, people started Venmoing,” he says. In total, the couple received about $500 on the cash-sharing app.

From splitting the dinner bill to paying rent, wiring money through Venmo or similar apps has become a standard social practice. Now, the trend’s hitting the wedding industry: In 2018, wedding-planning website the Knot surveyed 1,337 wedding guests, and found that 2 percent of respondents who gave cash at a wedding did so using Venmo. Wedding experts expect that number to grow as more people become comfortable with that technology.

Joseph Quijano and his bride, Shannon, made Venmo an option for cash gift-giving for their wedding. Sydney Noelle

But there are plenty of naysayers. “Older people,” for example, might be put off by couples who share their Venmo information with guests before the wedding, says Rachel Flehinger, co-founder of the Adulting School in Portland, Maine. After all, in the pre-app days, it’s not like couples would announce that they wanted checks or cash — even if they did.

Listing your Venmo information, says Flehinger, “is like crowdsourcing” for cash — and she thinks nearlyweds who do it have “chutzpah.”

“It’s easy and convenient, but there’s no love or tradition,” agrees Jove Meyer, owner and creative director of his namesake New York City-based wedding- and events-design firm. While he’s not personally anti-Venmo, Meyer suspects that the platform makes the gifting process feel “transactional” for some. “It loses the magic of making it something special,” he says.

That might have been the case for Mary Kaltenberg’s wedding guests. The 32-year-old economics postdoctoral fellow at Brandeis University, near Boston, expected her friends to appreciate the cashless option for her August wedding.

“I have an international friend group, and we wanted something easier for people out of the country,” says Kaltenberg. She and her now-husband, Lucas, prominently displayed their Venmo and PayPal handles on their wedding website, alongside a link to a honeymoon fund via the registry Zola.

She was surprised when most of her guests opted to contribute to their Zola fund. “It [has fees,] instead of Venmo, which is free,” she says.

At least she had better luck than Josh, a 24-year-old PR professional who married his husband in Manhattan in November. The couple didn’t register for gifts or list their Venmo accounts, but “nine people gave us a card the day of and said they were Venmoing us,” he says. One friend even signed their card: “P.S. Venmo coming, xo.” But so far, he says, “just one person actually did it.”

Steve Clair has used Venmo several times for wedding gifts — and embellished them with occasion-appropriate emojis. Courtesy of Steve Clair

As for Steve Clair, a 33-year-old broker from Williamsburg, the app has actually rescued his gifting reputation.

At dinner with a recently married cousin, he was shocked when the cousin confronted him: “I’ve been holding this in, but I gotta know: What’s with the no wedding gift?”

They bickered for a few minutes about how long Clair had to send a gift (he thinks it’s a year his cousin disagreed). Then, to calm the waters, Clair decided to take action in the moment: “I’ll send it to you right now!” He opened up Venmo, typed in a string of emojis (man, woman, heart, ring, alcohol, bride) and sent the happy couple $200.

Since that gifting save, he’s Venmoed a few newlyweds, including another cousin, Yael Gewant.

“It was adorable,” says Gewant, who’s 31 and lives in Astoria. “But I’m old-fashioned — I would personally never do this. I still send people cards.”

To help smooth over the app awkwardness, Meyer, who plans “laid-back weddings for modern couples” including “Saturday Night Live’s” Aidy Bryant, suggests a few ground rules for both couples and guests.

“I am not at all in favor of listing your Venmo or PayPal handles on the actual wedding invitation, as that should focus on the details of the celebration, not the gifts the couple is hoping for,” Meyer says. “I am in favor, however, of having it listed on a separate details card in the invitation suite, and on the wedding website.” That way, he explains, people will have a clear sense of what you’re hoping for.

‘I’m old fashioned — I would personally never do this. I still send people cards.’

Flehinger agrees that it’s fine for engaged couples to share their Venmo handle with guests. “It’s the new check — as long as you put it gently” and in a “tasteful manner,” she says. The key is to remember that, unlike a split cab fare or electricity bill, these transactions are gifts — even if they arrive the same way. “As long as you [don’t think you’re] entitled to anything for your wedding, it’s totally acceptable.”

Depending on the couple, you might want to pair your transaction with a card, she says — but if the couple is younger, or the wedding is informal, that might be unnecessary.

“Venmo is so mainstream for younger people,” says Flehinger, who says she flies into a panic whenever she has to find her checkbook. “You put a little note in there, you put your emojis — that’s sort of personal for the younger, more techy generation.”

Kaltenberg says she and her fiancé had numerous talks about the etiquette of listing their app accounts — was it going to look like they were just begging for money?

“We had some big debate on it, but in the end . . . it’s no different than saying, ‘Here’s $50 cash,’ ” she says. “I wish people would embrace it.”

The Venmo MVP of her wedding was a close friend of hers: “She came right up to me at the wedding and said, ‘Can I just Venmo you?’ and did it in real time.”


Voir la vidéo: Marlene u0026 Nadège 20 aout 2016 (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Redmund

    Je ne peux pas participer à la discussion maintenant - pas de temps libre. Très bientôt, assurez-vous que votre avis.

  2. Wallache

    C'est conforme, la phrase très utile

  3. Kazramuro

    Quelle phrase agréable

  4. Amald

    Je partage complètement votre opinion. J'aime votre idée. Je suggère de sortir pour la discussion générale.

  5. Keir

    Dites-nous que vous avez vous-même écrit ou emprunté à quelqu'un, si vous-même, alors c'est une opinion plutôt intéressante



Écrire un message